Locataire – propriétaire : qui doit payer si c’est bouché ?

Vos WC ou éviers sont bouchés, vous avez tout tenté pour remédier au problème mais rien n’y fait ! Il ne reste qu’une solution : faire intervenir un professionnel de la plomberie.

Qui doit alors payer la facture entre locataire et propriétaire ?

 

1/ Obstruction des canalisations : quelles solutions ?

Vous avez tout essayé : le démontage de ce qui pouvait l’être à votre niveau, la traditionnelle ventouse, l’eau bouillante avec du bicarbonate de soude et du vinaigre, l’eau bouillante avec du produit vaisselle, le furet de 7 mètres, puis tout ça en même temps…

Comme vous êtes vraiment désespéré, vous tentez le Destop ou autre déboucheur chimique comme ultime solution : ça ne fonctionne pas non plus.

Le problème peut venir de différentes causes : un objet tombé dans les wc, des cheveux accumulés au fil du temps dans la douche, l’accumulation de déchets alimentaires ou autres dans l’évier, un défaut d’installation des tuyauteries quelque part ou un rat mort bien loin de chez vous… (voire pire !)

Quelles que soient les causes d’obstruction de vos canalisations, si vous souhaitez continuer à vivre décemment dans votre logement, vous devez les régler.

2/ Canalisations bouchées : qui doit payer ?

Le locataire est tenu d’effectuer l’entretien courant de son logement. Le débouchage des canalisations est habituellement considéré comme de l’entretien locatif donc à votre charge.

Cependant, vos tuyaux bouchés l’ont peut-être été par les anciens locataires (si vous venez juste d’emménager…). Dans ce cas, il vous sera difficile de le prouver et vous devrez probablement assumer les frais de débouchage. A moins que le propriétaire de votre logement soit honnête, admette qu’il aurait dû le constater lors de l’état des lieux de sortie de l’ancien locataire et le prenne à sa charge.

S’il s’agit d’un défaut dans l’installation des tuyauteries elles-mêmes, la logique voudrait que les frais d’intervention du plombier soit à la charge du propriétaire.  Là encore faut-il le prouver. S’il faut casser une partie des murs pour arriver aux canalisations, le propriétaire peut se retourner contre vous, considérant que l’obstruction de la canalisation est de votre faute.

Il se peut également, si vous vivez dans un immeuble, que le problème se situe ailleurs que chez vous. Il peut être difficile de localiser le « bouchon » : si le plombier que vous avez fait venir ne trouve pas le problème chez vous, c’est qu’il est situé plus loin ! Dans ce cas, il faut vous adresser au syndic de copropriété de votre immeuble, qui devrait s’occuper du problème.

De toute façon, si vous êtes locataire, que vous avez déjà fait venir un plombier qui n’a rien trouvé chez vous et envisage de casser les murs pour en savoir plus, mieux vaut en parler au préalable avec le propriétaire de votre logement ! Vous trouverez sans doute ensemble une solution acceptable.

Un problème est finalement détecté chez vous et vous en êtes responsable (par exemple, votre enfant à jeté un objet ou son hamster dans les WC, tiré la chasse…) : vous pouvez faire jouer votre assurance habitation, qui couvre généralement la responsabilité civile et devrait prendre en charge les frais liés à l’incident.

En conclusion, il est difficile de savoir à qui incomberont les frais tant qu’un diagnostic avec une localisation précise du problème n’aura pas été effectué. Pour cela, vous pourrez difficilement vous passez des services d’un « déboucheur » professionnel !

 

468 ad