Comment fonctionne un égout ?

Comment fonctionne un égout

Comment fonctionne un égout

Fonctionnement d’un égout ou système d’assainissement collectif

On nomme aussi les égouts le système d’assainissement collectif. En général, les égouts sont des canaux souterrains, parfois en maçonnerie parfois creusés dans la roche, qui sont utilisés pour réunir et ensuite évacuer les eaux usées ménagères (eaux de vaisselle, de machine à laver, de salle de bains), les eaux vannes (qui sont les eaux des toilettes comprenant des effluents), et aussi les eaux pluviales.

Très souvent, les égouts évacuent les eaux par la seule force de la gravité sans appareillage électrique ou de pompage. C’est par exemple le cas à Paris, où les eaux d’égouts sont collectées des parties les plus hautes de la ville vers les canalisations qui longent la Seine.

Il existe plusieurs catégories d’égouts, avec des branchements particuliers pour chaque immeuble ou maison. Des canalisations sont associées à chaque rue avec des collecteurs secondaires et des collecteurs principaux. Le réseau emporte les eaux collectées aux stations d’épuration. Un réseau d’égout peut être unitaire, c’est-à-dire lorsque toutes les sortes d’eaux usées (pluviales, ménagères, de toilette, des fontaines, de nettoyage des rues etc.) sont réunies dans les mêmes canalisations ou alors avec la séparation des eaux fluviales, des eaux grises et des eaux vannes (les eaux vannes formant les eaux des toilettes, publiques ou particulières).

Les égoutiers s’occupent de tout

Pour bien fonctionner, les égouts doivent être en permanence entretenus par des égoutiers. Leur fonction principale est de veiller à ce que ceux-ci ne s’engorgent pas. Ils sont responsables de la régularisation du flux de l’eau. Par gros orage, il se peut que trop d’eau afflue dans les égouts, ce qui représente alors un fort risque de débordement. Pour remédier à cela, de grands bassins de retenue d’eau sont aménagés au fil du parcours du réseau et les égoutiers sont chargés de les gérer.

Les égoutiers exercent un métier pénible car ils sont exposés à des conditions de travail difficiles qui comportent de nombreux risques sanitaires. L’un des plus graves est l’émanation de sulfure d’hydrogène qui est un composé chimique produit par la décomposition des protéines et des excréments humains et d’animaux dans un environnement pauvre en oxygène. Il est aussi responsable de l’odeur fétide qui se dégage des égouts. Les égoutiers dans leurs activités journalières d’entretien, disposent d’un appareil détecteur de gaz qui se met en alerte en cas de manque d’oxygène ou d’environnement atmosphérique dangereux.

Crédit photo : Mamasuco.

468 ad