Comment devenir plombier ?

Comment devenir plombier

Comment devenir plombier

Plombier est un grand métier d’avenir. On aura toujours besoin d’un plombier qui est le sauveur dans le cas de bien des désastres domestiques ou autres. Une canalisation qui explose, des éviers bouchés, mais aussi une fuite intempestive à un moment inopportun et le plombier est le grand réparateur. Il évite les dégâts des eaux après le dégel si on n’a pas bien protégé ses canalisations.

Le plombier, bien souvent, intervient dans d’autres domaines également. Il n’est pas rare d’avoir le même artisan qui fera les travaux de plomberie et d’électricité. Il arrive aussi de plus en plus souvent qu’il soit aussi chauffagiste et s’occupe tout autant des conduites de cheminées et du chauffe-eau, des filtres de diverses installations comme les brûleurs d’une chaudière ou des pompes à chaleur ou des VMC.

Le plombier est aussi l’homme de la situation pour l’installation de toutes les canalisations neuves et les tuyauteries aussi bien pour le gaz que pour l’eau. En outre, le plombier installera sans problème tout un nouveau circuit électrique dans les maisons individuelles mais, de même dans des immeubles. Le gros de son activité courante peut consister ensuite à l’entretien des installations (canalisations bouchées etc.).

Un plombier possède des connaissances techniques indispensables à l’exercice de son métier. Il doit avoir une bonne connaissance aussi des matériaux utilisés. L’hydraulique, la thermique sont des connaissances à maitriser mais aussi les règles de sécurité ne doivent pas lui être étrangères car il est responsable du bon fonctionnement de l’installation.

En outre, un plombier doit pouvoir savoir lire des plans. Parfois, il devra les dessiner car des problèmes de calcul de débit ou de tension surgiront immanquablement s’il s’agit d’une nouvelle installation ou si l’ancienne installation s’avère défectueuse. Poser et réparer des appareils sanitaires est de son ressort et le plus souvent, le plombier travaille à l’abri, à l’intérieur des constructions. Seul ou en équipe, il est à son compte ou il est embauché par un patron où, avec l’expérience et le temps, il pourra devenir un conducteur de travaux ou un chef de chantier s’il connaît bien son métier.

Pour devenir plombier, il faut suivre une formation spéciale, un CAP installateur sanitaire ou CAP installateur thermique, que l’on peut préparer en deux ans pour le premier niveau. Ensuite, on peut suivre une spécialisation, ce qui offre un avantage car elle est toujours appréciée des employeurs. Divers BAC pro sont possibles à faire après le CAP ainsi que de le BP (Brevet professionnel) ou une MC (Mention complémentaire).

Crédit photo : Sebastian.

468 ad